Benjamin Legrand

OSTEOPATHE D.O.

Conseils

La notion d’acide/base : l’équilibre vital

En terme de diététique-nutrition, on peut entendre toutes sortes de choses, chacun ayant sa petite recette miracle... Pourtant la première chose à faire est d'optimiser le fonctionnement de son organisme. Sinon comment obtenir une pleine santé si ce dernier ne peut pas fonctionner correctement ?

Ainsi, pour permettre à son organisme de fonctionner au mieux, le premier enjeu essentiel est d'avoir un bon équilibre acido-basique. Ce qui permet d'éviter les désordres métaboliques, certaines maladies et même quelques kilos en trop...

Acide... Base... ?

Le degré d'acidité ou de basicité d'une substance se mesure en pH. Ainsi sur une échelle pH de 0 à 14, il est possible de classifier les substances selon leur pH et donc selon leur caractère acide ou basique.

Les substances ayant un pH inférieur à 7 sont dites «acides». S'il est supérieur à 7, elles sont dites «basiques» ou «alcalines». Le pH neutre étant à 7.

Par exemple, le pH sanguin, se situant entre 7,37 et 7,43 est légèrement basique. Le café à pH 5 est acide !

Pour fonctionner correctement, notre organisme se doit de rester à un pH équilibré aux niveaux sanguin et tissulaire. Cet équilibre acido-basique est primordial car de lui dépendent les réactions métaboliques de notre organisme.

Pour le maintenir, il existe des mécanismes physiologiques de compensation pour neutraliser les acides qui sont produits par le corps humain, même en temps normal. Mais s'il existe une surproduction d'acides, ces mécanismes physiologiques de compensation sont dépassés, ne peuvent plus ramené le pH à une valeur normale. L'équilibre acido-basique est alors cassé. L'acidité importante fait descendre le pH du sang et provoque une «acidose» aux conséquences multiples. Un excès d'acidité dans le sang peut augmenter les risques d'ostéoporose, de diabète, d'athérosclérose, d'hypertension, de fonte musculaire, de calculs rénaux et de certains cancers.

Quels sont les facteurs augmentant l'acidité ?

L'acidité est en grande partie reliée à ce que nous mangeons? En effet, les aliments, une fois digérés et dégradés, produisent soit des acides soit des bases (bicarbonates) qui sont libérés dans la circulation. Les produits terminaux de dégradation peuvent avoir soit des effets bénéfiques sur l'organisme (source d'énergie) soit au contraire des effets néfastes, c'est le cas des acides.

Notre société baigne dans l'acidose chronique...

Notre corps s'efforce continuellement d'équilibrer le PH de nos fluides, malheureusement parfois on lui donne trop de travail et les systèmes protecteurs sont débordés face à l'afflux d'acides. Depuis l'industrialisation, les habitudes alimentaires de l'homme se sont modifiées et le corps en subit les conséquences. Nos assiettes sont aujourd'hui garnies de viandes et de céréales agrémentées d'une bonne dose de sel. Cette alimentation riche en protéines et en sel a un inconvénient majeur : elle est acidifiante. D'où un déquilibre acido-basique allant vers l'acidose à cause d'une production accélérée de résidus toxiques (déchets acides) résultante d'une alimentation trop acidifiante et d'une surconsommation en sel.

Il devient alors important de savoir identifier les aliments dits «acidifiants» et «alcalinisants» pour l'organisme. Ainsi on pourra le purifier des acides excédentaires en sélectionnant les bons aliments et en rééquilibrant les repas en réduisant donc les aliments acidifiants et privilégier ceux qui ont un potentiel basique, c'est à dire alcalinisant. Ce qui veut dire qu'il ne faut pas supprimer totalement les aliments acidifiants.

L'idéal est d' avoir une balance de 20 à 30 % d'aliments acidifiants pour 70 à 80 % d'aliments alcalinisants. Associé à un exercice physique régulier, vous serez sur la bonne voie pour retrouver santé, forme et minceur.

Il ne reste plus qu'à connaître et à différencier les aliments acidifiants des aliments alcalinisants.

LE BON EQUILIBRE ACIDE/BASE

La règle est simple :1/3 aliments acidifiants EQUILIBRES avec 2/3 d'aliments alcalinisants.

Le sel ne doit pas être surconsommé. Une solution pour assaisonner vos plats est d' utiliser peu de sel mais ne pas hésiter d' utiliser des condiments (cannelle, coriandre, poivre, herbes provençales etc...)

Faites des cures avec des eaux riches en bicarbonates (noté HCO3- sur les bouteilles)


Vous avez des questions ou besoin d’informations ? Contactez-moi, je me ferais un plaisir de vous répondre au plus tôt.